Les jeunes musulmans et l’environnement -Risque

Iblis (satan) a refusé d’entrer dans le culte d’Adam (PSL), quand il a été maudit par Allah (SWT), et expulsé de la bonne demeure de Jannah.

Embarrassé et confus, Iblis dirige le plan de vengeance contre Adam (PSL) et Hawwa, les attirant avec une réprimande.

Après avoir répété waswasa (chuchotant mal), l’a fait. Nos parents ont mangé l’arbre et enfilé leurs vêtements Jannah. Réduit (retiré à la terre), c’est ce que voulait Iblis.

À ce jour, ce même Iblis est différent, enlevant les vêtements des Enfants d’Adam, qui sait que l’immoralité, la fornication et la fornication dégradent la justice humaine. . Et quand on nous regarde, on voit qu’Iblis a consumé la société.waswasa (muhumuhu mai) y compris la Oumma de Muhammad (PSL).

Malgré le départ des musulmans de la connaissance de l’ethnographie, le rappel coranique des origines de notre existence et de l’environnement dans lequel nous vivons aujourd’hui nous encourage à parler aux jeunes pour la sexualité dans le contexte de la charia

Il ne s’agit pas de les faire paraître différents, mais l’éducation et la communication conversationnelle empêcheront inévitablement les infractions masculines contre les adolescents, et en particulier contre les jeunes femmes/filles.

Que doivent faire les parents ?

Dans ce monde axé sur le sexe, reconnaître qu’il y a peu de faits aidera le respect des adolescents musulmans, car ils passent par différentes étapes adolescentes de différentes hormones et changements dans leur corps. .

Soyez conscient que les jeunes vivent les activités sexuelles que nous connaissons

“Mais c’est mauvais !” c’est juste une réponse de parents troublés lorsqu’ils se rendent compte que les enfants ont affaire à de nombreux autres sexes – et à des relations sexuelles en dehors du caractère sacré du mariage.

Bien qu’ils ne soient pas impliqués dans le travail, les enfants qui posent des questions sur le sexe, la promiscuité, l’homosexualité et la promiscuité sont réticents à dire : ” Chuuhhh ! Nous n’en parlons pas ! ” C’est la réponse silencieuse des parents.

Sans manquer de respect au haram, ce type de réaction est encore pire lorsqu’il s’agit de la curiosité et de la curiosité des gens en général. Éviter les questions encourage simplement les adolescents à rechercher des réponses auprès d’« autres parents », d’amis, d’adolescents adultes locaux ou de Google.

Cependant, les parents musulmans doivent faire attention à comprendre, affirmant que les jeunes sont très impliqués dans un environnement sexuel, et que s’ils continuent à voir la différence entre les valeurs de leurs parents et ce qu’ils font sachant que c’est normal – et que les premiers sont ceux qui l’éteignent – peuvent facilement les forcer à des actes immoraux qui ne sont pas justes.

Il est temps de leur ouvrir les listes d’actualités, de parler de leurs préoccupations-est-un-fait-vrai, et de tout expliquer (du Coran et de la Sunna), sans hésiter, très anxieux.

Honneur à la honte

Conseiller qu’il est très difficile de créer une bonne silhouette

Le problème d’un musulman portant nos vêtements (pour une couverture) est souvent lié à l’embarras, aussi bien par les musulmans que par les non-musulmans. Cependant, les cultures d’aujourd’hui prétendent avoir honte de conserver une apparence physique à travers la promotion et le monde des médias.

Il convient donc de noter qu’en raison de ce grand pouvoir de définition de la beauté physique, il est très stressant pour les jeunes musulmans d’avoir très confiance en eux et de ne pas s’impliquer dans le harcèlement sexuel et la pression des pairs.

S’il y a une chose qui peut changer cet état d’esprit, c’est la bonne robe. L’habillement dans l’Islam est associé à l’honneur et au respect et fait partie de la création d’une bonne image corporelle.

Après tout, le plan d’Iblis (satan) pour tendre une embuscade à l’homme avant, après, à droite, à gauche, a laissé un chemin à suivre – le chemin d’en haut. Allah ta’ala dit aux Enfants d’Adam dans son discours, que les vêtements sont d’en haut. Ce beau rappel est important pour la façon dont nous nous habillons, comme un cadeau d’Allah (SWT).

Comprendre cela aidera les jeunes musulmans à comprendre qu’une bonne image corporelle n’implique pas de porter de petits vêtements ou de se montrer davantage. Quel plus grand honneur pourrait-il y avoir pour la forme parfaite du corps qu’un homme peut cultiver, en se parant en s’habillant de cette manière ?

Le Coran dit que les vêtements sont l’une des choses halal pour le bien dans ce monde (et les vêtements ne coûtent pas cher pour être beaux).

L’honneur et la sincérité vont de pair avec l’amour de soi, et c’est la meilleure forme de corps que l’on puisse avoir, après avoir compris l’illumination de la beauté d’Allah – interne et externe. .

De même, une bonne tenue vestimentaire, une bonne alimentation et l’exercice renforcent la confiance dans l’image corporelle.

Parler de genre

Assurez-vous que l’intimité est la meilleure chose – dans toute la sainteté du mariage

Contrairement aux croyances orthodoxes où l’homosexualité ne se retrouve qu’en termes de normes générationnelles, Allah ta’ala accomplit le meilleur de la fornication et du travail productif, pour ceux qui s’y engagent, la sainteté du mariage. C’est important de célébrer avec les jeunes musulmans car le mariage est honoré pour les hommes et les femmes, que le Coran appelle un vêtement les uns pour les autres – à protéger, à accorder, à orner.

Cette déclaration a été faite sans impureté ni honte de l’homosexualité, ce qui signifie qu’il y aura inévitablement des tensions entre les époux qui ne participent pas à toutes les relations sexuelles du mariage. Par conséquent, les jeunes doivent comprendre – et aller de l’avant – l’humanité comme un moyen pour eux de s’amuser et la génération ordonnée par Allah Lui-même.

En même temps, il est important de parler sans vergogne de la génération : de la planification des naissances à la grossesse, en passant par l’accouchement et l’allaitement – tout cela est aussi l’un des honneurs humains pour continuer les tendances de l’homme.

La jeunesse musulmane et l'environnement -Catastrophe -À propos de l'Islam

Oui, c’est un défi

Certes, apprivoiser les nafs n’est qu’un défi

C’est bien de dire la vérité aux jeunes : ce n’est pas facile de laisser tomber la perspective et de prendre soin de ses propres parties – avons-nous besoin de reparler du pouvoir de la sexualité ces jours-ci ? Mais les avantages de le faire sont énormes.

Aider les adolescents à réduire leurs perceptions et à protéger leurs passions, c’est parler des problèmes qui les attendent, attirer le genre, trouver de bonnes entreprises et partager leur temps les uns avec les autres, leur capacité à pratiquer la santé.

Ces pratiques ne doivent pas être de nature « islamique », mais il est important de se concentrer sur des activités qui sont loin d’être haram. Les jeunes retrouvent le goût de tout ce qui est juste, la fitrah de l’homme, et ils rejettent calmement le haram.

Bien sûr, une bonne gestion du temps et une bonne compagnie gardent les jeunes du piège du désir excessif, donc des activités pour aider leurs énergies dans des activités productives les aideront inévitablement à abaisser leurs visions et à protéger leurs membres. En fait, c’est le cas pour tous les musulmans, mais aussi, avec cette culture à forte sexualité, et payer les jeunes loin des pratiques et influences sexuelles devrait être une méthode plus valorisante dans leur travail.

Merci à la Sunna d’Allah dans la discussion sur le contenu sexuel

Apprendre des histoires d’Adam (PBUH) – Adam était l’homme qui a été choisi comme père de l’humanité, mais il a peut-être fait une erreur dans l’histoire, ce qui a permis à Iblis d’abuser de ses enfants avec des pratiques sexuelles à ce jour.

Pourtant, Adam (PSL) s’est repenti et ses propres péchés ont été pardonnés, et Jannah a été accordé comme lieu de repos pour tous. C’est une démonstration d’honneur à la création de l’homme, c’est donc un rappel important aux parents de ne pas perdre espoir dans les jeunes musulmans au milieu des avantages sociaux de l’activité sexuelle.

Allah (SWT) parle ouvertement de l’adultère dans le Coran – avec honneur et respect pour ceux qui se tiennent entre les époux, et cette déclaration est toujours belle, pas du tout claire.

D’un autre côté, il était très clair que l’adultère et la fornication étaient des péchés punissables, mais en fait – tout comme il a ouvert Adam (PSL) – la porte de la repentance est ouverte à ceux qui appellent, toujours jour et nuit. Cela maintiendra la foi en équilibre et la façon dont elle devrait être acceptée par les parents et les jeunes musulmans.

Première publication : novembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *