La prière du prophète Tahajjud

Comment le prophète Muhammad a-t-il exécuté le rituel Tahajjud (fin de la nuit)? Comment a-t-il loué Allah? Qu’a t’il dit?

Il était minuit, peut-être un peu plus tôt ou un peu plus tôt. Le Prophète s’est réveillé. Il s’assit dans son lit et essuya le sommeil de ses yeux. Il attrapa son cure-dent et se brossa les dents. Tournant son regard vers le ciel, il médita et se reposa la nuit en contemplant la grandeur d’Allah et sa révélation de la grandeur de sa création. Il cite un passage de dix versets de la sourate Aal `Imran et commence par les mots:

C’est vrai dans la création des cieux et de la terre, et la rotation de la nuit et du jour est un signe pour les sages. (Aal ‘Imran 3: 190)

Il se leva pour retirer une goutte d’eau de son cintre sur le mur. Il l’ouvre et verse de l’eau dans une grande tasse. Il utilise cela pour se secouer pour la prière. Il n’utilise pas beaucoup d’eau pour ses exercices, même s’il fait tout.

Avant de se lancer dans le culte nocturne (Tahajjud), il s’est parfois engagé à louer son Seigneur et à réciter de nombreux mémoriaux. C’était pour préparer son esprit à la prière. «Aisyah donne des détails sur son histoire:

“Quand le Messager d’Allah s’est levé dans la nuit pour accomplir Tahajjud, chaque fois qu’il a loué la grandeur d’Allah dix fois il l’a loué dix fois. Puis il l’a récité. Les mots” Gloire à Allah “dix fois. Puis il a dit «Gloire au Saint Roi» dix fois, puis il a demandé dix fois pardon à Allah. Il a dit «Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah» dix fois.

“Oh mon Dieu! Vous et moi fuyons les fardeaux de ce monde et les fardeaux de Pâques. “

Puis il a commencé à prier.

Il commence par offrir deux courtes sessions de prière. Le service a pris du temps. Bien que sa prière soit rapide quand il amène les autres à adorer, il en va différemment quand il prie seul. Il retarde toutes les activités de la prière de Tahajjud, fait des remarques d’ouverture, récite le Coran, fait des supplications. Tahajjud est la religion la plus longue pour lui. Il suit les commandements spécifiques d’Allah dans le Coran:

Restez à l’église toute la nuit, sauf un peu. (Al- Muzzammil 73: 2)

Si nous considérons la nature de la pensée du Prophète, nous savons qu’il s’est vraiment plongé dans la prière pendant qu’il offrait Tahajjud. Toutes ses pensées et tous ses sentiments ont été capturés, et sa relation avec son Seigneur était complète. C’était comme si son âme était montée au ciel et lavé la lumière divine alors qu’il contemplait le trône de son Seigneur. Il semble écouter Allah, alors il exalte ses louanges avec la plus grande vigueur et l’exhorte avec les demandes les plus sincères. Cela n’est pas surprenant, puisque le Prophète a eu une telle expérience la nuit de son ascension au-dessus des sept cieux, qu’il a été amené à un niveau où il a entendu le tremblement des plumes pendant qu’ils écrivaient.

Le prophète Muhammad (le garder) avait une bien plus grande connaissance d’Allah et une foi plus forte que les autres dans la création. Sa foi est vraie. Il admet à ses amis: “Celui qui craint vraiment Dieu et qui connaît Allah est parmi vous, et je ne suis pas le seul.” (Al-Bukhari)

Sa prière Tahajjud commence par un cœur sincère, un amour et un désir ardent pour son Seigneur. Ses paroles sont toujours pleines de cris d’émerveillement et de louanges. Les mots qu’il utilise pour commencer ses prières sont les suivants:

“Oh mon Dieu! Le Seigneur Gabriel, Michel et Raphaël, le Créateur du ciel et de la terre, connaît ceux qui sont vus et qui ne peuvent pas être vus: mais juge toi entre tes serviteurs. Guide-moi par ton signe vers la vérité des choses qui sont différentes. Oui, vous pouvez conduire la personne que vous voulez sur le bon chemin. “

“Oh mon Dieu! Notre Seigneur, votre louange est due. Vous êtes la lumière du ciel et de la terre et de toutes choses en eux. Votre éloge. Vous soutenez le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent. Vous êtes le Roi du ciel et de la terre, et de tout ce qui est en eux. Votre éloge. Vous êtes la vérité. Votre promesse est vraie. La rencontre avec vous est réelle. Votre mot est vrai. C’est vraiment le paradis. L’enfer existe. Les prophètes sont vrais. Muhammad avait raison. La vraie heure est réelle. O Allah, en Toi je me confie à Toi, en Toi je crois, en Toi j’ai confiance. Je retournerai mes péchés contre vous. Pour vous-même, je soutiens par vos normes que je jugerai, alors pardonnez-moi ce que j’ai fait dans le passé et ce que j’ai laissé derrière moi, pour mon travail secret et public et vous seul savez que je l’ai fait. Vous êtes le donateur et vous êtes le plus long. Il n’y a pas de Dieu, seulement vous. Il n’y a pas de pouvoir ou d’autorité, seulement vous. “

«Je tourne mon visage vers le Créateur du ciel et de la terre dans une foi pure, je ne suis pas parmi les beaux. Oui, ma prière, mon sacrifice, ma vie et ma mort sont pour Allah, le Seigneur de tous les mondes, qui n’a pas d’amis. C’est ce que l’on m’a ordonné de faire, et je suis de ceux qui obéissent. O Allah! Vous êtes le roi. Il n’y a pas de Dieu, seulement vous. Tu es mon Seigneur et je suis ton serviteur. J’ai péché contre moi-même, je confesse mes péchés et pardonne tous mes péchés, car il n’y a personne qui peut pardonner vos péchés à part vous. Conduisez-moi à une bonne gestion. Personne ne vous mènera au meilleur si vous êtes seul. Éloignez-moi de la mauvaise voie, car nul autre que moi ne peut faire cela. Je suis ici. J’écouterai votre appel, veuillez travailler avec vous. Dans vos mains sont tous les bons et il n’y a rien de mal avec vous. J’ai le meilleur de toi et je reviendrai vers toi. Vous êtes le bienheureux et le puissant. Je cherche ton pardon et je te repens. “

Le Coran et Tahajjud

Ensuite, le Prophète a commencé à réciter le Coran. Il lit d’une voix lente et douce et prête attention à chaque mot. Il a récité un verset qui parle de la miséricorde d’Allah et il a prié Allah. Il récite un verset mettant en garde contre la colère d’Allah et y écrase. Le verset du Coran parle de la Gloire d’Allah et glorifie Allah.

Il a longtemps résisté à l’épreuve. Ibn Mas’ud nous dit: “J’ai prié avec le Messager d’Allah une nuit, et quand il est resté si longtemps, j’ai presque décidé de faire quelque chose de très mauvais.” Lorsqu’on lui a demandé ce qui n’allait pas, il a dit: “J’ai pensé à m’asseoir et à ne pas continuer avec le Prophète à prier.”

Parfois, le Prophète retardait son discours et offrait de très longues dévotions. Les autres soirs, il participait aux pourparlers pendant une courte période et offrait d’autres services de culte.

En se penchant, il a continué à s’incliner pendant un long moment, presque au point où il était assis sur le rebord. Il dit:

“Oh mon Dieu! Je m’incline devant toi. En toi je crois, je te soumets, j’ai confiance en toi. Tu es mon Seigneur. Mon ouïe, ma vue, ma chair, mon sang, mon esprit, mes os, mes muscles, comme si mes pieds étaient attachés, sont tous soumis à Allah, le Seigneur des mondes. Gloire au Tout-Puissant, à la Fierté et au Grand, au Gloire, au Saint, au Seigneur des anges et au Saint-Esprit.

Vers la fin de sa vie, il parle de lui-même s’inclinant et se prosternant:

«Gloire à Allah, notre Seigneur. O Allah, pardonne les péchés. “

«Aisy l’a interrogé à ce sujet, et il a dit:« Mon Seigneur m’a dit que lorsque je vois un signe dans ma communauté, si je vois ce signe, je devrais commencer à dire: «Que Gloire soit à Allah. Je cherche le pardon d’Allah et repentez-vous à Lui. »J’ai vu ce signe (qui peut être vu dans les versets suivants du Coran):

Lorsque l’aide d’Allah s’accompagnera de la victoire, vous verrez les gens embrasser l’islam en grand nombre et vanter les louanges de votre Seigneur et demander son pardon. En fait, il est toujours prêt à accepter la repentance. (An-Nasr 110: 1-3)

Le prophète sait d’après ce verset que la fin de sa vie est proche.

Le Prophète a retardé son culte à Tahajjud. Il passe souvent son temps à s’incliner pendant qu’il s’incline. Ici, il a demandé la miséricorde d’Allah et l’a plaidé de diverses manières. C’est ce que le Prophète a dit

“La chose la plus proche de notre Seigneur est lorsque nous nous couchons, donc nous devrions toujours Le prier.” (Les musulmans)

Car il se prosterne:

“Ô Allah, à Toi je t’adore et je crois en toi. A toi je me suis abandonné à toi. Mon visage adore le Créateur qui a créé, qui a sculpté et qui a accordé d’agir pour entendre et voir. Béni soit Allah, le Créateur Tout-Puissant. .O Allah! Pardonne tous tes péchés, petits et petits, le premier et le dernier, le visible et le caché. Je ne peux pas compter vos louanges, bénissez-vous.

Telle est la relation du Prophète avec son Seigneur au plus profond de la nuit, dans une unité pleine de dévotion, de louange, de respect et d’obéissance. Son esprit était monté au sommet de son attachement et de son désir pour son Seigneur. Tel est le monde avec toutes ses grandes montagnes et les étoiles descendantes qui le regardent de loin, témoignant de l’accomplissement du commandement d’Allah:

«Souvenez-vous du nom de votre Seigneur et soumettez-vous à lui avec un cœur bien disposé. (Al-Muzzammil 73: 8)

Le Prophète a continué à prier toute la nuit, récitant le Coran, et priant son Seigneur avec humilité et louant le saint nom d’Allah, jusqu’au sixième à six heures. Pendant ce temps, il se repose de ses prières Tahajjud et réveille sa femme afin qu’ils puissent réciter la prière Witr ensemble. Il effectue l’enregistrement Witr dans les trois étapes suivantes. Tout d’abord, il mentionne la sourate Al-A`la (87e chapitres du Coran). Dans le second, il évoque Al-Kafirun (le 109e). Enfin, il mentionne Al-Ikhlas (le 112e). Parfois, dans la dernière partie de la prière, il récite la sourate Al-Falaq et Al-Nas (p. 113e et 114e chapitres du Coran).

À la fin de la prière de Witr, il a dit:

“Oh mon Dieu! J’ai confiance en ta révélation de ta colère, et en ton pardon de ta punition. Je cours vers vous. Je ne peux pas compter vos compliments. Tout comme vous vous bénissez.

À la fin de la prière de Witr, il y a trois mots: «Gloire au Saint Roi». Il a tenu les mots pendant un long moment à la dernière répétition.

Le Prophète a prié Tahajjud dans sa petite maison qui n’était pas occupée par les influences du monde. Parfois, il avait une natte en guise de prière pour ce qui était trop pour le mettre en adoration. À d’autres moments, il n’a que les lits qu’il partage avec sa femme. Elle le supplia de s’allonger devant elle. Il n’y avait pas de lumière dans sa maison, alors il voulait adorer dans la prière, il lui fit doucement signe de déplacer ses pieds hors de son chemin. Il se releva et étendit les pieds.

De temps en temps, il allait à la mosquée pour adorer Tahajjud. Il le fait lorsque les conditions sont plus tendues, comme lorsque sa femme est tellement reposée qu’il veut éviter la femme. À un moment donné, `Aishah s’est rendu compte qu’elle n’était pas à la maison, alors elle est sortie par la porte face à la mosquée et a vu son pied. Il y est religieux et dit:

“Oh mon Dieu! J’ai confiance en ta révélation de ta colère, et en ton pardon de ta punition. Je cours vers vous. Je ne peux pas compter vos compliments. Tout comme vous vous bénissez.

À une autre occasion, il se retrouve porté disparu et craint de rester chez l’une de ses maîtresses. Il va la chercher et revient voir qu’il est pleinement impliqué dans la religion. Il se dit: “Par mon père et ma mère, ô Messager d’Allah, je suis convaincu qu’on est dans autre chose.”

___________________________

Cheikh Abd Al-Wahhab Al-Turayri a enregistré les informations

La source: islamtoday.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *