Cheikh Kutty fait part de ses inquiétudes concernant le vaccin COVID-19 (6 questions et réponses)

De nombreuses questions me sont venues exprimant des inquiétudes concernant les vaccins COVID-19. Les principaux problèmes qui se posent sont:

1. Le vaccin COVID-19 est-il approprié pour une utilisation? Et s’il contient de la mauvaise nourriture?

2. Certains prétendent que le vaccin contre l’estomac contient le vaccin – comment peut-il donc être utilisé?

3. Pourquoi avons-nous besoin de COVID-19 pour pouvoir craindre Allah?

4. Le prophète a-t-il pris un vaccin?

5. Le père / mari peut-il empêcher ses enfants / épouses de se faire vacciner?

6. Quand une personne rejette le vaccin, préfère-t-elle «faire confiance à Allah»?

Islam et santé

Avant de répondre à ces questions, rappelons-nous que l’islam est une religion vivifiante qui favorise la santé et le bien-être. L’Islam nous encourage à travailler pour maintenir une bonne santé afin que nous puissions bien vivre.

L’Islam nous met en garde contre les activités et les activités qui peuvent mettre la vie en danger. Les paroles du prophète sont claires: «Droit à votre corps; droit dans vos yeux; votre conjoint a autorité; votre invité a autorité. Par conséquent, donnez à chaque personne ce qui est juste.“(Al-Bukhari)

Par Allah, {Ana ne tuez personne. Certes, Allah est toujours Miséricordieux envers vous.} (An-Nisa ‘4:29)

Le prophète était connu pour parler aux médecins et prendre des médicaments contre les maladies. «Ahiah a dit que les médecins rendraient visite au prophète et qu’il s’engagerait dans des discussions sur les maladies et les traitements.

Le Prophète a dit: «Ô serviteurs d’Allah, prenez les médicaments, qu’Allah envoie les morts et envoie les médicaments.“Un article a ajouté:”mais camarade.À un autre, “sauf vieillesse.»(Ahmad, Abu Dawud et autres)

Lorsque le Prophète, paix et bénédictions sur lui, vint vers Sa`d ibn Abi Waqqas, qui était malade, il lui dit de visiter les médecins pour la guérison. (Abu Dawud)

Islam interdit

Pour la prévention, le Prophète nous a enseigné que ceux qui souffrent / blessent les autres doivent rester à l’écart des réunions jusqu’à ce qu’ils soient guéris.

Quant aux maladies mortelles, le Prophète a dit: “Les personnes atteintes de cancer ne devraient pas approcher une personne en bonne santé.»(Ibn Hibban et autres)

Il ajouta, “Si vous entendez le son de la trompette éclater dans le pays, n’y entrez pas; mais si vous y êtes, n’y allez pas.“(Al-Bukhari et Muslim) Il a dit que les maladies mortelles ne devraient pas se propager.

Tout en pratiquant les rituels d’abstinence et en prenant des médicaments, il a également appris à maintenir votre foi qu’Allah est le véritable Sauveur et Rédempteur. Allah a établi les règles et les conditions de la guérison – en comptant sur elles et en agissant sur elles, nous n’ignorerons jamais la volonté d’Allah.

Quand la bonne khalifia d’Omar a refusé d’entrer dans une grande ville avec une épidémie, quelqu’un lui a dit: “Fuyez-vous la loi d’Allah?” Il a répondu: “Nous fuirons d’une loi d’Allah à une autre.” (Al-Bukhari et Muslim)

En d’autres termes, tout comme Allah a ordonné les morts, Il a changé Son commandement selon lequel nous devons faire attention à ne pas mourir; de la même manière, il a promis que nous chercherons la guérison lorsque nous serons malades.

Nous devons nous rappeler que les musulmans ne sont pas autorisés à agir sur des rapports non vérifiés, des accusations et des rumeurs. Allah commande que nous vérifions les informations entendues avant de les envoyer au travail ou. En n’utilisant pas ce principe, Allah nous rappelle que nous pouvons nuire à nous-mêmes et aux autres. Nous devons toujours garder ces facteurs à l’esprit lors de l’examen des vaccins COVID.

Maintenant, pour aborder les problèmes qui ont été identifiés dans le passé.

Question 1: Ce halal utiliser le vaccin COVID-19? Et si c’était dedans innocence joindre?

Il a été écrit avec les mots d’érudits musulmans britanniques et est encore inconnu innocence inclusions dans les vaccins primaires COVID (de Pfizer-BioNTech et Moderna), ce n’est donc pas le cas.

Même si quelqu’un prétend, sur suspicion, qu’il existe un remède ou un vaccin, etc., dans certains aliments nocifs, des experts bien connus ont décidé qu’il peut toujours être pris s’il n’y a pas d’alternative.

Comme le vaccin COVID-19 est le seul traitement efficace (avec des mesures préventives telles que des masques et éloigner la communauté)

Question 2: Certains prétendent que le vaccin contre l’estomac contient le vaccin – alors comment pouvons-nous l’utiliser?

Il n’est pas vrai que les vaccins ci-dessus contiennent les tumeurs extraites; à ce titre, toutes les réclamations de cette nature peuvent être rejetées comme nulles et non avenues.

Nous ne pouvons pas fournir d’informations sur des rapports ou des informations non autorisés; Le COVID-19 est une pandémie, nous devons faire tout notre possible pour l’empêcher de se propager.

En répandant des rumeurs telles que de fausses histoires sur les vaccins, nous perdons la vie. Allah nous enseigne que sauver une vie est la même chose que tout sauver; de même, tuer une personne équivaut à tuer tout le monde.

Question 3: Quelle est la peur du COVID-19 lorsque notre peur d’Allah est justifiée?

En tant que musulmans, nous devons toujours craindre Allah. La crainte d’Allah n’est pas un signe que notre santé sera affectée par la mort du tribunal ou en négligeant de prévenir le manque de médicaments quand il mourra.

Le Prophète (Béni soit-Il) est le parfait exemple pour nous. Il a dit, “Je connais Allah mieux que vous tous,»(Ahmad, Ibn Hibban et autres) nous ont conseillé de prendre des mesures préventives et de se faire soigner.

Le Prophète a dénoncé les médecins et a suivi les instructions qu’ils avaient reçues. Il a conseillé à ses amis et étudiants de faire de même. Ainsi, l’injection de COVID-19 et le traitement si nous sommes malades ne sont pas contre les enseignements de l’Islam.

Question 4: Le Prophète a-t-il pris les vaccins?

Les vaccins n’étaient pas connus en Arabie à l’époque. Cependant, le Prophète (médecine et bénédictions) a utilisé des traitements qui étaient disponibles ou connus des Arabes à son époque, exhortant ses disciples à faire de même.

Il leur a également dit de travailler dur pour trouver des médicaments et des médicaments: “Allah leur donne la guérison. trouver le bon médicament sauvera une personne de la mort.“(Musulman).

En d’autres termes, vous devez essayer de trouver un traitement. Grâce aux paroles inspirées du Prophète, les musulmans de ces générations précédentes ont joué un rôle important dans la recherche de guérison et de traitement par l’observation scientifique et l’expérimentation. Il vaudrait mieux dire que si le Prophète (sur qui il a béni) venait aujourd’hui, il accepterait le vaccin.

Question 5: Un père / femme peut-il empêcher ses enfants / épouses de se faire vacciner? Réponse

Aucun père ne peut empêcher ses enfants d’être vaccinés ou de se faire soigner. Les enfants de tous âges et d’esprit intelligent ont le droit de choisir par eux-mêmes; c’est le droit de tous les enfants de vivre, de maintenir leur santé et de se remettre de leur maladie; le père ne peut pas prendre ces pouvoirs à ses enfants. S’il le faisait, il serait plus susceptible de violer ses limites. Le Prophète a dit: «Personne n’a le droit d’écouter en obéissant à Allah.»(At-Tabarani)

C’est la même chose avec les femmes; le mari n’a aucun contrôle sur sa femme, tout comme la femme n’empêche pas son mari de se faire soigner.

Question 6: Est-ce mal pour une personne de rejeter le vaccin plutôt que de «faire confiance à Allah»?

Ça dépend. Si une personne vivant avec d’autres est plus susceptible de propager la maladie mortelle en n’acceptant pas le vaccin, alors innocence ils devraient rejeter le vaccin.

Une personne vivant seule qui prend soin d’interagir avec les autres peut choisir de refuser le vaccin, mais cela peut ne pas être nécessaire. Elle devrait également être vaccinée si le gouvernement et les autorités sanitaires ordonnent des vaccinations. Tout le monde pour protéger la communauté.

Nous ne sommes jamais autorisés à mettre notre propre vie ou celle des autres en danger pour des comportements ou des actions imprudentes. Le COVID-19 est une maladie mortelle, et nous ne devons pas la sous-estimer. Être à l’aise avec cela n’est pas différent de quelqu’un qui conduit avec un système défectueux. Maintenant, ils peuvent se blesser et / ou blesser les autres.

Je prie Allah de nous inspirer à agir de manière responsable et à faire tout ce que nous pouvons pour empêcher la propagation de cette épidémie. Love-All protège nos communautés et bénit nos efforts pour nous sauver et sauver les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *