4 conseils pour les moments faibles de la foi

Combien d’entre nous n’ont pas encore connu les hauts et les bas de notre foi ? Combien de fois n’avons-nous pas vu une barrière sur terre et l’espoir perdu ? Combien de fois avons-nous senti que nous nous étions égarés et que notre foi s’était affaiblie ?

Lorsque nous ressentons une faiblesse dans notre foi, notre Iman, la foi, la première chose que nous devons nous demander est pourquoi et pourquoi. Essayez de trouver la source. Peut-être que nous avons juste besoin d’en apprendre davantage sur l’Islam afin de renforcer notre foi dans cette connaissance. Peut-être y a-t-il un exemple que nous devrions utiliser pour rendre le sujet plus tawakkul, qui croient aux plans d’Allah.

Mais il est également clair que les hauts et les bas de votre foi sont très fréquents. Nos croyances peuvent ne pas être réelles ou durables, mais il peut arriver un moment où notre foi sera faible.

Cela fait partie de l’humanité et du même environnement, il n’y a rien à réparer. L’Environnement bat toujours son plein.

Lorsque nous constatons qu’il y a moins de magnétisme, la première étape n’est pas de s’inquiéter mais de trouver un remède. C’est pourquoi je veux partager quatre conseils pour nous aider à traverser ces moments.

En savoir plus sur l’islam

Le premier signe est que vous devriez en savoir plus sur l’Islam. Puissiez-vous trouver des moyens de mieux comprendre le Prophète Muhammad, que la paix soit sur vous et tous les détails de la révélation. Comment tout a commencé et quelles difficultés et épreuves ont rencontré les Sahaba à cette époque.

Je pense qu’il s’agit de comprendre ces histoires d’endurance, de courage, de bravoure, de lutte intérieure face à la pression sociale, à l’opposition et à toutes les attaques, y compris les informations physiques qui leur sont parvenues. , je pense que cela nous aide à y mettre notre propre personnalité. . voir et aussi voir ces cas à titre d’exemple.

Oui, pour moi personnellement, des histoires comme Bilal, qu’Allah soit satisfait de lui ou Sumaya, la première femme à mourir étaient un témoin de l’Islam, ce qui m’a donné du pouvoir sur moi-même et a vu la différence de son caractère. noku. Donc, à ce jour, il n’y a absolument aucune raison de se plaindre, ou pourquoi je doute de ma foi, et de prêter attention aux difficultés qui leur sont arrivées.

Je pense qu’en savoir plus sur l’Islam, et en savoir plus sur cette merveilleuse situation que notre prophète, Muhammad, a pris sur lui la paix, est quelque chose qui nous aide grandement à renforcer notre croyance dans les temps faibles, à prendre ce modèle peut le suivre dans la pratique .

Établir une relation quotidienne avec le Coran

La deuxième étape qui aide à surmonter les moments de faiblesse de notre foi est d’établir une connexion quotidienne avec le Coran. C’est important.

Je pense qu’il y a de nombreuses fois où les gens ne réalisent pas à quel point le Coran peut changer votre monde. Mais dans la parole d’Allah nous trouvons la réponse et la réponse à tous nos problèmes à travers les paroles d’Allah qui sont là, à dire, et les leçons à venir de la connaissance des histoires des prophètes. , la paix soit à eux tous.

Considérez que lorsque le Coran parle de Moïse, ou d’Abraham, ou de tout autre prophète, ce n’est pas seulement à nous de connaître les histoires mais à nous de les méditer, afin que nous puissions recevoir des leçons inexactes, concernant nos mondes, Il peut être emporté.

On voit par exemple comment l’âge de paix pour lui, pour faire attention à son père, qui a fait les idoles, et il est monothéiste, doit être dit à son père que ses actes ne sont pas justes.

Ceci, aujourd’hui, si nous le prenons, est similaire aux situations que nous voyons avec peur parce que nous ne savons pas comment dire à la famille que nous voulons être musulmans.

Ou comment gérer les objections. Considérez, par exemple, qu’ils ont essayé de tuer Abraham sur le bûcher. Comme je l’ai dit, il y a beaucoup de leçons que nous pouvons prendre. Toutes ces informations sont mises à notre disposition par Allah à travers Sa merveilleuse parole, dans le Saint Coran.

Le début et le début ou la relation avec le Coran est important. Il n’est pas nécessaire de lire un chapitre chaque jour et de commencer par lire simplement l’Ayat. Même si c’est un peu trop pour nous, c’est un peu un début et croyez-moi quand je vous dis, parce que j’en ai fait l’expérience en moi-même, nous verrons un petit peu de changements dans votre monde.

Entourez-vous de personnes avec des ressources bien informées

La troisième clé pour se préparer et surmonter les périodes de foi faible est de s’entourer de personnes bien informées. Les gens qui vous connaissent vraiment, vous ne décidez pas. Vous pouvez résoudre vos doutes et vos questions sans crainte.

Parfois, nous pouvons aller voir un cheikh ou un expert pour poser des questions sur l’islam, mais nous sommes gênés ou effrayés, bien que parfois il ne soit pas juste de nous demander, alors par peur d’être jugés, nous gardons le silence.

C’est faux. En Islam, nous ne mourons pas pour cacher nos doutes. C’est une règle, il ne se passera rien, on peut en douter. C’est juste normal. Je pense qu’il est important de ne pas s’attarder sur ce doute intérieur, qui est stocké dans votre cœur, mais de chercher des réponses.

Alors trouvez cette personne en qui vous avez confiance, assurez-vous que vous vous sentez attentionné et sachez qu’elle peut vous aider. N’ayez pas peur d’ouvrir votre cœur, n’ayez pas peur d’être jugé. In-Sha-Allah, cette personne peut vous aider si vous n’êtes pas en mesure de vous référer à une autre personne ou à toute autre source de connaissance ou à tout livre ou information que vous pouvez décider où.

Cependant, il est encore plus important de nous entourer de personnes intelligentes qui peuvent nous aider et, oui, avoir un impact positif sur nos mondes et renforcer notre foi à la fin.

4. La Salat, le meilleur moyen de surmonter la faiblesse de la foi

C’est le quatrième point, et le plus important n’est pas faire la salade, la phrase. Demandez de l’aide à Allah. Lorsque ces moments vous arrivent lorsque votre cerveau est faible, n’arrêtez pas de prier. C’est la chose la plus dangereuse que vous puissiez faire.

Même si vous ne ressentez pas cette connexion lorsque vous faites la Salat, vous n’avez pas cette attirance, même si vous voyez que la connexion est perdue, gardez-la forte. Persévérez dans vos prières à tout moment afin qu’Allah vous restitue cet état et cette foi qui ont été exaltés par tant de gens.

Le but de la prière est important. C’est toujours la bonne relation que nous avons avec Allah. Et je ne sais pas pourquoi parfois nous avons honte ou honte de demander un guide à Allah. Peut-être que nous prions la sourate al-Fatihah mais nous ne disons pas “Ihdinaa Sirat al-Mustaqim”-Mets-nous sur la bonne voie-. Pourquoi ne pas, à la fin de cette Salat, faire Dua, une demande sincère du cœur, avant qu’Allah ne lui demande cette connexion. Parlez-lui largement, soyez honnête et avec beaucoup de respect. Parce que nous parlons d’Allah.

Mais ouvre ce cœur. Je l’ai fait et j’ai demandé à Allah : « S’il vous plaît, je veux raviver cette connexion, je veux renforcer ma foi. Donnez-moi des connaissances, donnez-moi un chemin. Aidez-moi à me motiver à nouveau ».

Allah est toujours prêt à ce que nous écoutions et prêtions attention à vos demandes. Ne laissons pas passer cette occasion pendant la Salat de lui demander. Même en ces temps, notre foi est faible.

L’ascension et la chute de la foi sont normales. Il n’y a aucune raison de nous désespérer ou d’abandonner nos pratiques spirituelles. Nous devons toujours nous efforcer d’être dévoués à Allah à tout moment. Même si nous n’avons pas cette relation ou cette relation. Si nous le faisons, nous reviendrons.

Dans Sha Allah, de même, c’est une phase, un changement, mais la chose la plus importante est d’être ferme et de s’en tenir à nos actes pieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *